David Nébor préparé pour la mairie depuis plus d’un an

David Nébor
David Nébor nouveau maire de Petit-Bourg depuis hier soir (mardi 13 juillet 2021), c’est tout, sauf une surprise. Nous l’avions, en effet, prédit il y a plus d’un an, au lendemain de la cérémonie d’installation du conseil municipal de la ville, le 26 mai 2020. Ce jour-là, c’est lui qui avait remis l’écharpe de maire à Guy Losbar. Un fait qui ne nous avait pas échappé, comme en témoigne notre publication du 27 mai 2020. A l’époque, il était déjà question que le président de Guadeloupe unie solidaire et responsable (GUSR) vise la présidence d’une des deux assemblées.

Losbar devient 3e adjoint


En étant choisi plutôt qu’un autre pour remettre à Guy Losbar, son écharpe de maire, David Nébor semblait tout désigné pour être son successeur dans la perspective d’une élection du président du GUSR à la tête d’une des collectivités majeures. L’avenir nous a donc donné raison. De surcroît, il a été élu à l’unanimité des présents avec 34 voix. (Photo d’archives)

Après la belle victoire de son parti aux élections départementales, ce dernier est devenu président du Département, le 1er juillet 2021. Il devait dont respecter la loi sur le cumul des mandats, qui l’empêche de détenir deux mandats exécutifs. D’où sa décision de troquer sa fonction de maire avec celle de son troisième adjoint, David Nébor. Il reste donc dans le bureau municipal.

En attendant de nouvelles élections départementales

Petit grain de sable dans la machine cependant : le litige examiné lundi (12 juillet 2021) par le tribunal administratif concernant l’élection dans trois cantons dont celui de Baie-Mahault 2, remporté par Guy Losbar et Sabrina Roger.

Suivant les réquisitions du rapporteur public, le tribunal administratif s’est prononcé pour l’annulation de cette élection tout comme celles des binômes Michel Mado et Hélène Polifonte-Molia (Baie-Mahault 1) et Francesca Faithful et Rosan Rauzduel (Les Abymes 1).
Rappelons que l’élection des conseillers départementaux de ces trois cantons avait été prononcée, à l’issue du premier tour, alors qu’ils n’avaient pas réuni les deux conditions requises : obtenir la majorité absolue (50 % des suffrages et une voix) et un quart des électeurs inscrits. Toutefois, la loi ne les empêchant pas de siéger au Département, Guy Losbar et son groupe ont jusqu’ici fait comme si tout était normal, d’où son accession au fauteuil de président du Département.
Après cette décision du tribunal, le préfet de Région devra fixer les dates des nouvelles élections, au terme du délai de recours de deux mois, qui prend effet à compter de la notification du délibéré. Les six élus concernés n’ont pas annoncé leur intention de faire appel. Ils restent donc en poste jusqu’aux prochaines élections.


A l’issue de son élection à la présidence du Département, Guy Losbar s’est installé dans son fauteuil sous le regard bienveillant du président de la Région, Ary Chalus, dont la réélection s’est déroulée, le lendemain (2 juillet 2021), sans difficulté, ni surprise, également.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire