Régionales et Départementales les 13 et 20 juin 2021

Élections régionales et départementales les 13 et 20 juin 2021
Les élections régionales et départementales se tiendront les 13 et 20 juin 2021. Le projet de loi portant sur le report de ces scrutins, initialement prévus en mars, a été adopté par l’Assemblée nationale.
« Le décret de convocation des électeurs sera pris dès la promulgation de la loi » et « ce décret proposera d’organiser les scrutins les 13 et 20 juin prochains », a déclaré hier (mardi 9 février 2021), Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

« Une option raisonnable »

Ce report avait déjà été validé, il y a quelques semaines (21 janvier 2021), par les sénateurs, à la suite du rapport remis au président de la République, le 13 novembre 2020, par Jean-Louis Debré, ancien président du Conseil constitutionnel. Ce dernier estimait que ce report était « une option raisonnable » compte tenu de la situation sanitaire mais aussi pour des raisons juridiques et politiques. Le 1er avril au plus tard, un rapport du gouvernement sera remis au Parlement « sur l’état de l’épidémie de Covid-19 et sur les risques sanitaires attachés à la tenue du scrutin et de la campagne électorale précédant celui-ci ».

Le coup d’envoi de la précampagne est donné

Cependant, on peut dire, d’ores et déjà, que le coup d’envoi de la précampagne pour ces élections est donné. Espérons que la crise sanitaire, qui se poursuit depuis une année, ne viendra pas trop perturber ces élections. Un regain d’activité de la Covid-19 a été constaté ces derniers jours par les autorités en Guadeloupe. On se souvient de l’impact de cette crise sanitaire sur les Municipales de mars et juin 2020, dont les taux d’abstention avaient été exceptionnels. Nombreux sont les maires ayant été élus avec moins de 25 % des électeurs inscrits.

Des dispositions particulières

Quelques dispositions ont été prises pour faciliter les conditions de déroulement de ces scrutins. Ainsi chaque électeur pourra disposer de deux procurations, contre une seule habituellement. Cette possibilité avait déjà été offerte aux électeurs à l’occasion du second tour des Municipales, qui avait été reporté au 28 juin 2020.
Un allongement de la durée de la campagne officielle à 19 jours au lieu de 12, avant le premier tour, est également prévu. L’objectif étant de faciliter la propagande électorale.
Autre mesure : les candidats pourront mettre à la disposition des électeurs un numéro d’appel gratuit, afin qu’ils se renseignent sur leurs programmes.

Des partis déjà en action en Guadeloupe

Pour l’heure en Guadeloupe, la précampagne de ces élections régionales et départementales reste timide. Les partis se préparent.
Ainsi à Sainte-Anne, le groupe Kap saintannais, lancé en septembre 2020, par Marjorie Guyon et des personnes de la société civile, s’est réuni le 30 janvier, pour mettre en place sa stratégie, avec le Parti autonome écologique réformiste éducationnel (Paréé), dont il fait partie.
De même, l’ancien Rassemblement pour une nouvelle démocratie (RND) s’est transformé, le dimanche 31 janvier 2021, pour devenir Penser et Agir à Pointe-à-Pitre (PAP), sous la présidence de Georges Brédent.
Nous ne manquerons pas d’y revenir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*