L'émoi au Rassemblement des jeunes

Rassemblement des jeunes
Les propos de Jean-Bernard Piqueur s’exprimant sur les soutiens du Rassemblement des jeunes à certains candidats aux municipales, dans l’article « Que vaut le Rassemblement des jeunes ? », ne sont pas tronqués. Ils ont été retranscrits avec exactitude. Pourtant, leur interprétation quant à la relation qu’entretient ce mouvement avec le délégué départemental du Rassemblement national, Rody Tolassy, a semé l’émoi parmi les autres membres de l’équipe dirigeante.
Contrairement à ce que laisse entendre Jean-Bernard Piqueur, « il n’y a aucun soutien à Rody Tolassy, parce que son attitude ne correspond pas à la charte du Rassemblement des jeunes. Il n’est que membre du groupe Whatsapp », affirme Rébecca Coupan, membre fondatrice du mouvement.
Voilà qui est dit. Pour le reste, pas d’ambiguïté. Le Rassemblement des jeunes est bien en train de se structurer. Nous aurons l’occasion de revoir à l’œuvre les autres membres de cette organisation, qui a déjà apporté son soutien à Olivier Serva aux Abymes, Jocelyne Virolan au Gosier, Hélène Polifonte-Molia à Baie-Mahault, Sylvie Gustave-dit-Duflo à Baillif et Leïli D’Alexis à Gourbeyre. D’autres candidats devraient recevoir ce soutien. C’est le cas notamment du maire communiste de Port-Louis, Victor Arthein. Mais, il ne devrait y avoir aucun soutien à aucun candidat du Rassemblement national. Dont acte.
Découvrez l’article « Que vaut le Rassemblement des jeunes ? » mis à jour.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire