André pour la réconciliation

La messe dominicale est terminée à Vieux-Fort, en ce dimanche 5 juillet 2020. Alors, la population se rassemble au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville pour assister au conseil municipal d’installation de la nouvelle équipe de conseillers municipaux, une semaine après l’élection victorieuse de la liste conduite par Héric André.
En l’absence du maire sortant Rolland Plantier, c’est son premier adjoint, Jocelyn Julia qui introduit la cérémonie avant de céder la place aux doyen des élus, qui n’est autre que le vainqueur des élections lui-même. Héric André, seul candidat au poste de maire, procède immédiatement au vote pour l’élection du maire et du bureau municipal.

CINQ VOIX EN MOINS POUR LE NOUVEAU MAIRE

Avec dix voix en sa faveur, il est élu. Cependant, ce sont cinq voix de moins que ce qu’il attendait, puisque sa liste compte quinze sièges. C’est le résultat de quelques erreurs de cinq élus de sa liste qui ont mis deux bulletins dans l’enveloppe, rendant leur vote nul. Alors petite remontée de bretelles à ses colistiers, à l’issue de ce premier vote : les erreurs ne devraient plus se reproduire à l’avenir.
Effectivement, pour l’élection des adjoints tout se passe bien. Ils sont cinq réunis sur la liste proposée par l’équipe majoritaire : Gladys Bourgeois (1re adjointe), Didier Gelard (2e adjoint), Rosie Delannay-Malespine (3e adjointe), Magloire Michineau (4e adjoint), Rudia Benouet (5e adjointe). La liste obtient les quinze suffrages attendus.


Le bureau municipal est prêt.

PRIORITÉ : DES PROJETS EN CONCERTATION AVEC LA POPULATION


Heric André a reçu son écharpe des mains de ses enfants.
Dans son discours d’investiture, le nouveau maire explique sa stratégie : « Le travail sera collectif, partagé, réalisé dans la sérénité, car c’est la concertation qui va prédominer. Rien ne sera fait contre les Vieux-Fortains. La commune appartient à tous ».
Et d’ajouter : « La programmation de l’action politique sera d’abord budgétaire. Une priorité sera donnée aux équipements, dans le respect des règles élémentaires d’urbanisme. Les atouts de la commune sont sa situation géographique. La jeunesse nous regarde et attend que le changement se concrétise. »
Héric André annonce que le travail commence dès ce lundi et invite à tourner la page de la division. Il promet qu’il tiendra compte de la nouvelle minorité et compte travailler avec elle dans l’intérêt de la commune.

LES SOUTIENS DE LA CAMPAGNE AUX PREMIÈRES LOGES

Si la liste d’Héric André a remporté ces élections, c’est grâce à sa fusion avec celle conduite par Nérée Bourgeois, prédécesseur du maire sortant. Après l’avoir remercié chaleureusement, il l’invite à s’exprimer. Dans son discours, M. Bourgeois déclare qu’il ne veut « pas de l’union mais de la réconciliation ».
La nouvelle équipe a également bénéficié du soutien de Jean-Louis Francisque, maire de Trois-Rivières, représentant Guadeloupe unie solidaire et responsable (GUSR) à cette cérémonie. Il appelle de ses vœux la mise en place d’une opération commune chaque année, entre les deux municipalités.
Albert Dorville, ancien maire de Trois-Rivières, est également présent. Il déclare : « Vieux-Fort était en difficulté lors de la bataille électorale. Maintenant, la population dans son intégralité doit se mettre au travail ».
Même soutien de la part de Jacques Anselme, vice-président du conseil départemental et conseiller municipal de l’équipe majoritaire de Trois-Rivières. Jimmy Fausta, conseiller municipal du groupe d’opposition de Trois-Rivières, a également fait le déplacement.
Le nouvel édile dit vouloir tourner la page des anciennes pratiques politiques. Puisse-t-il offrir un nouvel espoir aux Vieux-Fortins !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire