Saint-Louis : 7,2 millions d’euros de déficit

Politique Guadeloupe : information breve

Le préfet de la Guadeloupe a transmis le compte administratif de 2019 et le budget primitif de 2020 de la commune de Saint-Louis de Marie-Galante à la chambre régionale des comptes afin qu’elle se prononce sur le caractère suffisant des mesures de redressement prises par la collectivité, dans le cadre du plan de retour à l’équilibre budgétaire dont le terme a été fixé au 31 décembre 2019.
Le dernier rapport de la chambre régionale des comptes fait état d’un résultat de clôture déficitaire du compte administratif 2019 de la commune de Saint-Louis de Marie-Galante. Ce n’est pas une surprise mais le montant fait frémir : 7 200 249,28 €, après corrections des restes à réaliser.
La chambre note que c’est un « niveau particulièrement grave au regard de la population de la commune (2 500 habitants), et que, même en tenant compte de la dissolution de la caisse des écoles et de l’intégration des charges afférentes, les mesures de redressement sont insuffisantes pour parvenir à l’équilibre au terme du plan prévu. »
Elle dit « qu’il y a lieu, en conséquence, de renforcer les mesures de redressement tout en repoussant le terme du rétablissement de l’équilibre budgétaire au 31 décembre 2025, et propose au préfet de régler ce budget conformément au tableau annexé à l’avis. »
Interrogé à ce sujet sur les antennes radio de Guadeloupe la 1ére, ce lundi 4 janvier 2020, le maire François Navis, élu le 28 juin 2020 — il n’est donc pas à l’origine de cette catastrophe financière — dit avoir déjà commencé à remettre de l’ordre dans les affaires communales, notamment en revoyant l’utilisation des téléphones portables.
Pour en savoir plus :
Rapport de la CRC en date du 30 décembre 2020

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*