Terre-de-Haut : Roger Dufay n’est plus 1er adjoint au maire

Roger Dufay n'est plus le premier djoint d'Hilaire Brudey
Roger Dufay (à gauche) et Hilaire Brudey ne regardent plus dans la même direction.
Élu premier adjoint au maire de Terre-de-Haut, en juin 2020, Roger Dufay vient d’adresser sa lettre de démission au préfet de Région. Il a fait l’annonce, hier après-midi (2 février 2021) sur sa page Facebook :
« Chers vous tous,
Malgré des efforts réciproques (sic), entre le maire, moi-même et quelques membres de la majorité municipale, je ne parle bien évidemment pas du fureteur vorace et cancanier (« iznogoud » se reconnaîtra), le lien de confiance nécessaire à la cohérence et à la cohésion d’une action commune étant désormais clairement rompu, j’ai pris la décision de me retirer de l’exécutif communal. »

Roger Dufay reste conseiller municipal

Et d’expliquer :
« Nos divergences étant suffisantes et sérieuses, j’ai transmis ce jour au préfet mon courrier de démission de mes fonctions de premier adjoint de la commune de Terre-de-Haut et je suis désormais dans l’attente du retour de son acception.
Je fais néanmoins le choix de rester conseiller municipal, sans aucune espèce de crainte de qui que ce soit, ni de quoi que ce soit, et toujours avec la liberté de pensée, de ton et d’action que vous me connaissez et que certains ont manifestement du mal à comprendre et à supporter.
Bien fraternellement.
 »

Faire entendre sa voix

Le feu couvait depuis quelques mois et s’était intensifié ces dernières semaines mais la démission du premier adjoint d’Hilaire Brudey en a surpris plus d’un, sauf peut-être les élus de la majorité municipale, puisque la menace avait été brandie à plusieurs reprises par ce pilier de l’équipe socialiste de Terre-de-Haut.
Roger Dufay reste au conseil municipal mais refuse d’être associé à l’exécutif. Un choix sans doute mûrement réfléchi. En restant au sein de l’assemblée, il continue à se tenir informé de ce qui s’y passe et garde la possibilité de faire entendre sa voix discordante… Et pourquoi pas préparer les élections municipales de 2026. Cinq ans, ça passe vite !

Un mauvais coup porté à la majorité ?

Ce couac est-il de nature à fragiliser la majorité municipale ? La réponse est clairement oui compte tenu des rivalités politiques qui animent la petite île. En tout cas, cette démission est la preuve que rien n’est acquis malgré la belle victoire de juin 2020. Il n’est pas prévu d’autres défections. Cependant, Hilaire Brudey, par ailleurs premier secrétaire de la fédération guadeloupéenne du Parti socialiste, devrait faire preuve de plus de vigilance. Désormais, c’est à lui de démontrer sa capacité à manager son équipe et à faire fructifier la bonne situation financière laissée par son prédécesseur (Louly Bonbon) après une dizaine d’années de déficit. Pour cela, il devrait compter sur quelques fidèles de la première heure.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*